La solution Aroma-complice, un concept basé sur un objectif de simplicité et de sûreté.

Une alternative aux sprays présentés comme purifiants d'intérieurs et aux diffuseurs nécessitant la manipulation, non sans risques, de flacons d'huile essentielle.

Les bougies parfumées et bâtonnets d'encens, même aux extraits naturels, ne sont pas dénués de tout danger.

En brûlant, ils rejettent du benzène et du formaldéhyde, dont une exposition intensive peut conduire à des irritations, et dans certains cas extrêmes, une augmentation du risque de cancer.

Aroma-complice propose une diffusion à froid, par évaporation naturelle.

v.com.ans

.

I- Aroma-complice,

son fonctionnement.

Suivant le principe de la perméation.

Diffusion par évaporation naturelle de parfums sous forme liquide, renforcés d'alcool végétal, à travers une paroi en polymère thermoplastique (enveloppe perméable).

________________________

Avant activation : aucune diffusion.

Les parfums sont contenus dans l'enveloppe imperméable.

_________________________

Après activation : les parfums se libèrent à l'intérieur de l'enveloppe perméable.

Les molécules s'y échappent à travers.

La diffusion par évaporation naturelle est alors initiée.

Senteur (diffusion) optimale env 12 h après.

NON perceptible au delà de 30 cm.

_________________________

L'activation est définitive.

Aucun écoulement de liquide.

Diffusion douce et continue, non réglable, non arrêtable, non rechargeable.

Inhérent à l'évaporation, l'utilisation dans des zones surchauffées (ex habitacles voitures en été), augmente significativement la diffusion, au risque d'un surdosage.

Inversement, une température ambiante froide réduira la diffusion.

Les vecteurs de la charge diffusée sont d'une part la volatilité du mélange de base (point éclair de la composition parfumée), d'autre part le pourcentage d'ajout d'alcool.

La durée d'env 12 h avant l'atteinte la diffusion optimale est le corollaire de la migration de la charge diffusée à travers la paroi thermoplastique perméable.

_________________________

En physique et en ingénierie, la perméation est modélisée par des équations telles que que les lois de Fick de diffusion. 

II- Aroma-complice,

ses avantages.

Simplicité de mise en oeuvre et d'utilisation, pour usage personnel en tout lieu et pour plusieurs semaines.

Diffuseur norme NF EN 862, certifiant la non possibilité d'ouverture par les enfants.

__________________________

2 pressions suffisent pour activer définitivement le diffuseur.

___________________________

S'affranchir de la manipulation des flacons d'huile essentielle, un gage de sécurité.

__________________________
Fonctionne dans toutes les positions, sans écoulement.

___________________________

Diffusion sur un faible rayon : 30 cm, pour ne pas exposer son entourage. 
Diffusion non réglable.
___________________________
Amplification de la diffusion, pour une pièce jusqu'à 25 m2.
Uniquement en version compo-parfumée, le diffuseur pourra être placé devant un ventilateur de bureau.
L'ample diffusion ne convient pas pour les versions H.E, car celles-ci, diffusées largement, génèrent des allergènes non compatibles avec une utilisation en toute sécurité.
Bien que moins naturels, les parfums élaborés en parfums partiellement de synthèse sont plus aptes à une diffusion large et sur de longues plages horaires.
Tout positionnement sur un flux d'air chaud, notamment les chauffages, est à prohiber.
Cela sur-diffuserait, détériorerait le diffuseur et produirait des fuites de parfums. 

___________________________

Résistance à l'écrasement.

_____________________________

____________________________

Traçabilité : chaque diffuseur est numéroté.

Fonctionne sans énergie

Recyclage facilité

Mono-matériau et désassemblage aisé.

100% thermoplastique dont 60% d'origine végétale.

III- Aroma-complice,

pour faire face aux risques dans l'usage des huiles essentielles en diffusion.

Les huiles essentielles peuvent être dangereuses en cas de contact direct...et même en diffusion !

En sur-diffusion pour quiconque, ou même en faible quantité pour les personnes intolérantes,  elles peuvent engendrer des symptômes irritatifs des yeux, des voies aériennes supérieures (bouche, nez, gorge, larynx,et trachée), ainsi que des symptômes de toux et de difficultés respiratoires.

Leur utilisation doit s'accompagner d'un maximum de précautions, pour l'utilisateur, mais aussi pour son entourage : 

- en cas de contact direct avec les yeux, la peau ou ingérées, elles peuvent être la cause de séquelles irréversibles.

- en diffusion, à trop fortes doses, elles deviennent des polluants organiques (C.O.V) parfois même toxiques, surtout pour les personnes allergiques.

- inflammables et cause de fumées nocives en cas de contact avec une flamme.

- dangereuses pour l'environnement si jetées dans la nature.

Elles doivent, dans tous les cas, être mises hors de portée des enfants, qui peuvent être attirés par les senteurs agréables.

En France, les accidents avec les huiles essentielles se chiffrent en plusieurs milliers de victimes par an !

Afin de sensibiliser à tous ces dangers potentiels, la réglementation impose, à juste titre, un étiquetage sur l'emballage et sur le diffuseur Aroma-complice, car celui-ci est vendu directement avec les huiles essentielles. Ces indications répertorient sous forme de phrases et de pictogrammes les dangers en cas de mauvaise utilisation.

Une faille dans la réglementation ?

Les indications obligatoires de danger sur les huiles essentielles dépendent de leur utilisation.

Cependant et en exemple, si un utilisateur achète par ailleurs séparément son diffuseur et ses huiles essentielles : 

-le diffuseur échappera logiquement aux indications réglementaires, puisque ne contenant pas d'huile essentielle.

- les huiles essentielles, quant à elles, seront affectées, dans le meilleurs des cas, d'indications parcellaires, si l'utilisation spécifiée n'est pas la diffusion. (car elles peuvent également être vendues, par exemple, comme compléments alimentaires).

Autrement dit, l'utilisateur, en achetant séparément son diffuseur et ses huiles essentielles (vendues parfois sans indication d'utilisation ou non spécifiées en diffusion) risque de ne pas être informé des dangers potentiels.

Les seuils :

En diffusion, les huiles essentielles doivent donc respecter un étiquetage précis, informant des dangers potentiels.

Chaque pictogrammes et chaque phrase doivent être apposées à partir d'un certain seuil de présence dans la composition.

Dès lors, si le formulateur, pour ne pas effrayer le consommateur, a décidé de tenir ses formules à la  limite inférieure des ces fameux seuils, l'étiquette échappera à ces indications.

Mais en cas de sur-diffusion (spray, diffuseur électrique mal réglé...) le risque ne sera-t-pas présent ?

Informer sans effrayer !

Les huiles essentielles, utilisées de façon sécurisée et en connaissance de cause, restent néanmoins d'un apport bénéfique indéniable.

Le concept Aroma-complice, avec ses caractéristiques, apporte une réponse technique, fonctionnelle et pédagogique dans la sécurisation de la diffusion des huiles essentielles. 

Aroma-complice, l'esprit nomade...l'esprit tranquille.